29 février 2008

Les Simpson Le Film - David Silverman (2007)

The Simpsons Movie Revu avec grand plaisir hier soir. C'est du grand n'importe quoi, mais vraiment très très drôle. Les gags s'enchaînent sans temps mort et les scénaristes font preuve d'une impressionnate créativité. C'est parfaitement dans l'esprit de la série télé, un peu un épisode en plus long en fait... Non seulement c'est plus drôle que n'importe quelle comédie à la con, mais c'est en plus à la limite du génie parfois. Toujours très sarcastiques et grinçants, les créateurs n'hésitent pas à s'essayer à l'exercice périlleux de... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 18:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 février 2008

Le Grand Sommeil - Howard Hawks (1946)

The Big Sleep Voilà un film qui porte bien son nom ! Objectivement on ne peut évidemment pas reprocher grand chose à ce classique du film noir. C'est très beau, très propre, j'irais même jusqu'à dire que ça frôle la perfection. La mise en scène de Hawks est d'une élégance remarquable, Bogart est comme toujours parfait. Mais voilà, l'intrigue est incompréhensible avec un tas de fausses-pistes et de personnages, des retournements de situation à tout bout de champ... Impossible de s'y retrouver ! Hawks a d'ailleurs lui-même avoué ne... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 février 2008

La Sorcellerie à travers les âges - Benjamin Christensen (1921)

Häxan Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sorcellerie sans jamais oser le demander... Docu-fiction suédois réalisé par un danois, Häxan est un film bien sympa, parsemé d'images inoubliables et de trouvailles esthétiques superbes. Parfois effrayantes, parfois très cocasses, les scènes de fiction alternent avec de nombreux cartons explicatifs et de véritables gravures. Le but est, dans un premier temps d'expliquer les pratiques de la sorcellerie au Moyen-Age et les pratiques sadiques de l'Inquisition, puis dans un... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 février 2008

Johnny s'en va-t-en guerre - Dalton Trumbo (1971)

Johnny got his gun "S.O.S... Help me... S.O.S... Help me... S.O.S... Help me..." Imposible de ne pas pleurer devant un tel film. L'histoire la plus triste du monde d'un jeune homme américain durant la Première Guerre Mondiale qui s'engage dans l'armée et se prend un obus de plein fouet. Il reste alors cloué dans son lit d'hôpital, sans bras, sans jambes, sans yeux, sans pouvoir parler ni communiquer par n'importe quel moyen avec les gens de l'extérieur. Il reste en vie par miracle mais aussi à cause de l'incompétence des... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 23:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 février 2008

Les Césars 2008

Après le triomphe de  Lady Chatterley l'année dernière (bon film ceci-dit bien que je ne sois pas aussi enthousiastes que d'autres à son sujet...), à qui le tour cette année ? Réponse ce soir ! On croise les doigts pour Kechiche :D ! En Bleu mes préférences, en Rouge les résultats (croyez pas que je suis patriotique, hein ! c'est juste comme ça... :D ) Avec DeCaunes et Rochefort en Maîtres de Cérémonie ça risque d'être pas mal ! Meilleur film La Môme Un secret... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 13:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 février 2008

De la vie des marionnettes - Ingmar Bergman (1980)

Aus dem Leben der Marionetten "On ne l'a pas aimé, mais il compte au nombre de mes meilleurs films" a dit Bergman à propos de De la vie des marionnettes. Le film est certes très bon, mais au final peu bergmanien. Pas du tout impersonnel, mais différent de ce à quoi nous avait habitué le maître suédois. Tourné en langue allemande en Allemagne de l'Ouest, donc loin de la terre natale du réalisateur, et avec des acteurs issus du monde du théâtre dont ne se détache aucune figure connue rencontrée précédemment chez Bergman, le... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 février 2008

Vera Cruz - Robert Aldrich (1954)

Vera Cruz Les westerns, habituellement, ce n'est pas trop ma tasse de thé. Seuls Le train sifflera trois fois et Le Bon, la brute et le truand m'avaient réellement enchanté jusque là. A propos d'Aldrich, j'avais reçu beaucoup d'échos positifs et j'ai donc eu envie de découvrir son oeuvre, avec scepticisme, j'avoue. Mon baptême "aldrichien" a eu lieu au festival de Belfort avec la projection de Bronco Apache... où je me suis endormi... Ca n'avait pas l'air mal pourtant, mais rien à faire, la fatigue a pris le dessus. ... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Les Contes de la Lune vague après la pluie - Kenji Mizoguchi (1954)

Ugetsu Monogatari. Dans le Japon du 16ème siècle, Genjuro et Tobei, deux paysans, rêvent d'une vie meilleure et partent à la ville affronter leur destin, laissant leurs femmes Miyagi et Ohama. Très graves, très tristes, ces Contes de la Lune vague  sonnent comme une plainte élégiaque dénonçant la lâcheté des hommes face au délaissement des femmes.Plein de poésie et empreint d'une infinie douceur, le film est aussi paradoxalement d'une extrême violence. Bouillonant, prêt à exploser, il contient sa rage et la laisse... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 17:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 février 2008

L'Année Cinéma 2007

LE NIRVANA . INLAND EMPIRE David Lynch Zodiac David Fincher . Paranoid Park Gus Van Sant ControlAnton Corbijn Eastern Promises (Les Promesses de l'ombre)David CronenbergYouth Without Youth (L'Homme Sans Age)Francis Ford Coppola PersepolisMarjane Satrapi & Vincent Paronnaud Still lifeJia Zhangke Death Proof (Boulevard de la Mort)Quentin TarantinoLa Graine et le MuletAbdellatif KechicheRatatouilleBrad BirdNe touchez pas la hacheJacques... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2008

28 Semaines Plus Tard - Juan Carlos Fresnadillo (2007)

28 Weeks LaterDes expériences scientifiques qui tournent mal, un virus qui se propage, une épidémie, l'apocalypse. Le pitch était bidon, et pourtant 28 jours plus tard fonctionnait plutôt pas mal... du moins dans sa première demi-heure. L'errance de Cillian Murphy dans ce Londres déserté restera longtemps gravée dans les mémoires de cinéphiles. Quelques moments de trouille intense, puis les héros quittaient Londres et le film quittait avec eux son meilleur atout pour sombrer dans l'ennui et la platitude. La déception était d'autant... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]