chateauAvec des chefs d'oeuvre comme « Le Voyage de Chihiro » ou « Princesse Mononoké » pour n'en citer que deux, Hayao Miyazaki nous avait habitué à mieux. Pas que ce « Château Ambulant » soit mauvais, mais simplement décevant – tout en restant largement supérieur à ce qui se fait de nos jours en matière d'animation. Le problème en fait, c'est ce scénario fourre-tout, un vrai bric-à-brac décousu et trop dense. C'est difficile à suivre, les rebondissements son trop nombreux et parfois invraisemblables, et puis c'est au final peu intéressant. Les personnages sont tout de même attachants, le discours écolo et pacifique est fort sympathique et l'ambiance enchanteresque est très agréable et nous fait retomber en enfance. Le travail graphique et visuel est évidemment merveilleux, Miyazaki oblige. Foisonnant de détails et de couleurs, les dessins sont tous plus beaux les uns que les autres. L'univers, mélange de culture nipponne, américaine et européenne (le village rappelle à la fois l'Alsace et les Alpes) est assez intéressant et représente en quelque sorte l'harmonie des peuples et des cultures. Ce monde merveilleux et chimérique est un véritable patchwork d'idées toujours très personnel et inspiré. Quelques moments de pure magie absolument fantastiques et des passages d'un lyrisme bouleversant ne suffisent malheureusement pas à faire tenir cette histoire debout. Le film se prend les pieds dans leschaeau_ambulant ficelles de son propre scénario et c'est bien dommage. On retiendra des sensations, des émotions, presque uniquement dues à la forme. Bon c'est déjà pas mal me direz-vous, mais on était en droit de s'attendre à autre chose...Un Miyazaki, qu'il soit bon ou semi-bon, ça ne se boude de toute façon pas !