05 juillet 2008

Diary of the Dead - George A. Romero (2008)

Filmer tue. Romero n'est pas un cinéaste qui fait dans la dentelle, ses films sont sans concession, sans états d'âme. Ici, encore une fois, le message est fort et clair, la satire virulente, la métaphore explicite, et la démarche frontale et véhémente rappelle celle de DePalma dans son dernier film Redacted. On n'est pas là pour faire dans la demi-mesure, quitte à rabacher un peu trop, et pourtant, malgré tant de brutalité et d'impudence, le film reste assez subtil. Les images s'entrechoquent, s'entrecroisent, s'entredévorent,... [Lire la suite]
Posté par straw dogs à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]